Home / Sahara News / Aide humanitaire: quand le chef du Polisario avertit contre le risque de famine à Tindouf

Aide humanitaire: quand le chef du Polisario avertit contre le risque de famine à Tindouf

Le chef du Polisario, Brahim Ghali, s’insurge contre « les tentatives de certaines instances internationales et de certains pays donateurs de réduire les aides humanitaires à la population de Tindouf », dénonçant une « guerre visant à affamer les réfugiés » et « saper sa résistance ». Décryptage.

« Le président sahraoui a appelé mardi la communauté internationale, et à sa tête l’ONU, à intensifier les aides humanitaires destinées aux réfugiés sahraouis dans les camps ».  L’appel, lancé à partir d’Alger, et relayé par l’agence de presse algérienne (APS), est à l’évidence un non-événement puisqu’il ne se passe pas un an en effet sans que la direction du Polisario pousse un cri de détresse et ne mette en garde contre le risque de famine dans les camps.

 

Sauf que cette fois, la direction du front séparatiste a troqué les trémolos consubstantiels à toute demande de mendicité contre la menace, comme si les pays donateurs étaient dans l’obligation de pratiquer des coupes dans les revenus de leurs contribuables pour entretenir les folies d’un front et celles d’un mentor algérien qui ne veut toujours pas entendre raison ni lever le siège imposé, quarante ans durant, à une population qui n’a jamais réellement bénéficié des aides internationales.

 

« Certaines instances internationales et certains pays tentent de réduire ces aides », observe le chef du Polisario, estimant que l’objectif visé à travers cette démarche et « en cette conjoncture précise » est « de faire pression sur le peuple sahraoui et de saper sa résistance »!

About admin

Check Also

Sahara: l’heure est à la mobilisation

Le Maroc, qui compte bien défendre son intégrité territoriale, condamne l’escalade du Polisario et de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *