Home / Actualité / Le renforcement des relations maroco-sud-africaines, un atout pour toute l’Afrique (deuxième plus grand parti politique sud-africain)

Le renforcement des relations maroco-sud-africaines, un atout pour toute l’Afrique (deuxième plus grand parti politique sud-africain)

Johannesburg – Le renforcement des relations de coopération entre le Maroc et l’Afrique du Sud, deux poids-lourds africains, représente un atout majeur pour toute l’Afrique, a estimé le parti de l’Alliance Démocratique (DA), deuxième plus grande formation politique en Afrique du Sud après le Congrès National Africain (ANC, au pouvoir).
Le Maroc et l’Afrique du Sud, deux des plus grandes économies africaines, peuvent jouer le rôle de locomotive pour le renforcement de l’intégration en Afrique, a dit dans une interview à MAP-Johannesburg, Stevens Mokgalapa, Porte-parole du parti de la DA pour les questions de politique étrangère.
Le retour du Maroc au sein de l’Union africaine devra renforcer ce rôle du Royaume, a dit le responsable, rappelant les efforts déployés par le Maroc pour consolider sa présence dans plusieurs régions du continent à la faveur d’une stratégie novatrice fondée sur le co-développement et le partenariat gagnant-gagnant.
Ce retour historique du Maroc au sein de sa famille institutionnelle africaine offre aussi l’opportunité au Maroc et à l’Afrique du Sud de passer à une vitesse supérieure pour renforcer leurs relations pour le bien des peuples des deux pays et ceux du continent africain en général, a poursuivi M. Mokgalapa.
De grandes opportunités existent pour mettre en place une coopération économique mutuellement bénéfique entre Rabat et Pretoria, a souligné le responsable.
«Si on parle de promotion du commerce interafricain, nous devons se tourner vers les grandes économies qui peuvent jouer le rôle de catalyseur dans ce sens. Le Maroc et l’Afrique du Sud sont parmi ces principales économies africaines capables d’apporter un apport déterminant à ces efforts», a-t-il dit, soulignant qu’il n’est pas possible d’ignorer le Maroc, un acteur clef dans plusieurs régions du continent.

La place qu’occupe le Maroc en Afrique du nord et en Afrique de l’ouest et celle de l’Afrique du Sud en Afrique australe font de la coopération entre ces deux pays un atout inestimable qu’il faut mettre à contribution pour réaliser le rêve de l’intégration continentale.
«Cette coopération entre ces deux géants de l’Afrique est le seul moyen d’aller de l’avant sur plusieurs dossiers intrinsèquement liés au développement de l’Afrique», a insisté M. Mokgalapa, faisant observer que l’Afrique du Sud a tout à gagner d’une coopération renforcée avec le Maroc.
Le Porte-parole de la DA pour les questions de politique étrangère a tenu à exprimer, dans ce contexte, le soutien de sa formation aux efforts visant le renforcement des relations maroco-sud-africaines.
Un partenariat entre ces deux puissances africaines servira, à coup sûr, les valeurs du panafricanisme, a-t-il dit.
M. Mokgalapa a, d’autre part, aborder le forum mondial de Crans Montana, qui se tiendra du 15 au 20 mars dans la ville de Dakhla, relevant que le thème choisi pour l’édition de cette année s’inscrit en droite ligne des objectifs continentaux du parti de la DA.
Le responsable a appelé, dans cette veine, au renforcement des échanges commerciaux dans le continent. Le commerce interafricain demeure en deçà des attentes et doit être encouragé dans le cadre plus global de l’intégration économique, a-t-il dit.
«La coopération sud-sud passe inéluctablement par le renforcement du développement économique dans les pays du sud», a dit M. Mokgalapa, se félicitant de l’engagement au plus haut niveau du Maroc en faveur de la promotion de la coopération sud-sud, érigée en axe central de la politique étrangère du Royaume.

Abdelghani AOUIFIA (MAP)

About admin

Check Also

Hommage aux Afro-descendants en Europe (Parlement européen – Bruxelles)

Quelle place pour les Afro-descendants en Europe ? Un Obama en Europe est-il possible ? …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *